Digiborigenes

les habitants des mondes numériques

 

Usenet, mort le 20 mai 2010

Une image de Usenet réalisée grace au projet netscan (Microsoft)Les mondes numériques finissent toujours par mourir. Plato a disparu. C’est au tour de Usenet de faire son adieu au cybersespace et de continuer sa vie sous la forme d’une archive de ce qui a longtemps été LE lieu de la vie en ligne.  Usenent, c’est un peu le viel homme de l’Internet. Lancé en 1979, il avait suivit toute l’évolution du cyberespace, vu se développer de nouveaux espaces comme Gopher, le Web ou l’IRC. On y a même inventé le spam de masse !. On le savait déclinant. Mais sa mort est en avance sur le calendrier : sa fin était annoncée pour 2014

Le 20 Mai, l’université de Duke fermera ses serveurs Usenet.

Usenet avait été mis en place en 1979 par quatre étudiants de cette université à partir d’un hack de Unix. Il permettait a chacun de mettre en place un serveur de newsgroups et de distribuer les messages qu’il contenait. La structure était dans le droit fil de l’éthique du cyberespace : chacun était maitre de son serveur et n’avait aucun moyen d’influencer les autres admin.

 

Grands Evénements

Usenet a été le lieu de maints Hauts Faits du cyberespace : Le Grand Renommage, La Guerre des Miaou, l’annonce du Web par Tim Berners Lee, de l’IRC par Jakko Oikarinen ou encore de Linux par Linus Torwald. Gene Spafford y avait donné ses axiomes et il est sans doute bon de les relire aujourd’hui.  La hiérarchie francophone a également connu ses grands moments. les anciens se souviendront sans doute du départ de Wolf ou de l’affaire fr.soc.sectes.

 

Mémoires

La mémoire de Usenet avait été sauvée du désastre de l’oubli par quelques geeks qui avaient été jusqu’à fouiller dans de vieilles bandes magnétiques. Google maintient les archives de Usenet grâce à son rachat de DejaNews.

DejaNews avait suscité l’émoi des usenautes car il permettait de profiler les utilisateurs. Il donnait l’historique des discussion de chacun. L’archivage pouvait être évité en mettant dans sa signature un X-NAY (X No Archive = Yes) mais c’était déjà un changement majeur. Pour utiliser la terminologie de Dominique Cardon, on passait du clair obscur au théâtre.

 

C’est la faute aux binairies

Ironiquement, Usenet est devenu un réservoir de binairies. Les binairies ont été une évolution de Usenet. Ce sont des newsgroups particuliers permettant d’échanger des fichiers. Ils sont été mis en place après une longue discussion car le stockage des fichiers était à l’opposé du Usenet originel. Ils ont lentement mais surement détruit l’écologie des newsgroups en remplaçant des discussions.

Le développement du web et , il faut bien le dire, l’absence totale d’évolution de Usenet, sont également à prendre en compte.

 

Farewell, Usenet !

 

Usenet est un des lieux de When the sysadmin rule the earth [FR], de Cory Doctorow. C’est l’occasion de la (re)lire !

Filed under : Uncategorized
By Yann Leroux
On May 19, 2010
At 10:58 pm
Comments :
 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.